#DirectHer

Hello,
 
Pour reprendre le très bon thread d’Ava DuVernay, voici quelques photos de moi dans mon rôle de réalisatrice ^_^
 
Malheureusement, et ce n’est pas faute d’avoir essayé, c’est très compliqué d’obtenir des subventions. Même avec des scénars et des dossiers en béton.
Par contre, on voit beaucoup de courts-métrages qui ne racontent pas grand-chose – du genre un mec en train de boire du café et regarder par la fenêtre – obtenir des 30 000 euros minimum.
 
Bref, peut-être qu’un jour ça changera ? Peut-être qu’un jour, en France, ce sera plus facile d’obtenir l’accord d’une boite de prod quand on est une femme (et encore) comme aux USA ou d’autres pays ? En tout cas, c’est long. Très très long.
 
En attendant, on tente 😉
 
Oui, bon, les tournages ça peut être très physique (ramper par terre, sauter, grimper à des trucs, etc), enfin en tout cas, je ne reste pas assise sur un siège, j’ai besoin de voir les lieux, de bien diriger les acteurs.rices, donc pas de tenue glamour ni de maquillage pour moi 😅
 
 
Bonne journée !
 
#DirectHer #réalisatrice #scénariste #femaledirector #femalescreenwriter #WIF #audiovisuel #filmindustry #autrice #auteure #écriture #websérie #série #cinéma #édition #autoédition #féminisme #diversité #hirewomen #femmes #femalegaze #subventions #télé #tournage

Prix scénario « Fantasy » pour « Powerful »

Laurel NY Screenplay Contest Powerful TV Pilot

FR /️ Et voici le logo officiel 😊
 
Un 1er prix pour le scénario pilote de « Powerful«  qui a été primé dans la catégorie « Fantasy » du concours New York Screenplay Contest 😊 : https://newyorkscreenplaycontest.com/2018-winners
 
Si vous connaissez des producteurs, vous pouvez me contacter 😄
 
Peut être traduit en français bien sûr, d’ailleurs vous pouvez consulter les 99 chroniques des blogueurs ici 😉 : https://snlemoing.wordpress.com/category/powerful/

 
ENG️ / Amazing news! « Powerful TV Pilot » was just selected by the New York Screenplay Contest via FilmFreeway.com! 😊 : https://newyorkscreenplaycontest.com/2018-winners
 
 
#TVpilot #screenwriter #scénariste #fantasy #sfff #yafantasy #medieval #series #série #autrice #auteure #auteur #imaginaire #gameofthrones #got #femaleauthor #femalescreenwriter #feminist #heroines #femalegaze #epic #newyork #screenplay #contest #originalseries #bingewatching

Prix scénario pour « Powerful » !

Cassandra pic

News du soir !

Le scénario pilote de « Powerful » a été primé dans la catégorie « Fantasy » du concours New York Screenplay Contest 😊

https://newyorkscreenplaycontest.com/2018-winners

► Plus d’infos sur « Powerful » : https://www.amazon.fr/gp/product/B00YSRINFA

► 99 chroniques de blogueurs : https://snlemoing.wordpress.com/category/powerful/

Amazing news! « Powerful TV Pilot » was just selected by @nyscreenplay via FilmFreeway.com!

#TVpilot #screenwriter #scénariste #fantasy #sfff #medieval #series #série #autrice #auteure #auteur #imaginaire #gameofthrones #got #femaleauthor #femalescreenwriter #feminist #heroines #lecture #lire #livre #femalegaze #epic #newyork #screenplay #contest #originalseries #bingewatching

Film d’animation « Pirate » – Character design

Bom portrait

🇫🇷 Hello,
Malheureusement, il n’y a pas assez de caractères disponibles sur Instagram, mais ici, c’est illimité 😄
Voilà, j’ai testé un peu le dessin, parfois ça parle plus que l’écriture.
Et pour cause puisque c’est un projet que j’ai depuis plusieurs années que j’ai envoyé à des maisons de production, des concours de scénario, etc. Mais soit personne ne répond, soit ce n’est pas ce qu’ils cherchent.
Pourtant, quand je vois ce que les spectateurs aiment, j’ai l’impression que c’est dans l’air du temps.
Une petite pirate ingénieuse et courageuse !
Il pourrait aussi y avoir de très beaux paysages à montrer : la mer, des couchers de soleil miroitants, de gigantesques navires en bois, des pontons couverts de coquillages, des rochers aux multiples couleurs, les mouettes qui volent et qui chantent, etc.

Si vous me connaissez, ainsi que mes écrits, vous savez que j’aime les personnages complexes et les histoires épiques 😁
Cependant, je ne peux pas vous révéler toute l’histoire car certaines personnes n’hésitent pas à voler les idées. Je vous publie la version courte :
Un marin est fait prisonnier avec tout son équipage. Bom, sa fille, va tout faire pour le retrouver et le libérer. En chemin, elle va aussi se faire des amis et des ennemis.
Comme beaucoup de personnes, j’adore les films d’animation : toute ma vie j’ai binge-watché les Disney, les Pixar, et d’autres 😊
Je jette donc cette bouteille à la mer en espérant que cette histoire pourra intéresser quelqu’un 🙂
J’ai pensé à l’écrire comme un livre jeunesse aussi. J’espère avoir le temps un jour.
Merci beaucoup de m’avoir lue 🙏

Belle journée ☀️


#characterdesign #femalecharacter #heroine #characters #powerfulgiveaway #autoédition #autrice #fantasy #medievalfantasy #imaginaire #leitura #ebook #characterdesign #audiovisuel #bouquin #scenariste #realisatrice #feministe #liseuse #pitching #femaleauthor #yafantasy #fantasybooks #imaginary #diversebooks #personnage #personnages #freebooks #ilovebooks #ilovereading


🇬🇧 Hi,
Here’s my try at character design 😄
Sometimes, drawing speaks more than writing.
This is an animation film project I’ve had in mind for several years. I sent it to producers, script contests, etc. But each time they say it’s not what they’re looking for.
However, when I see what viewers like I feel it could be in the spirit of times.
A smart & courageous pirate girl!
I see beautiful landscapes to show as well with the sea, mirroring sunsets, large wooden ships, multiple colored rocks, shell covered pontoons 🐚, seagulls flying & singing, etc.
If you know me & my writing, you know I love complex characters & epic stories 😁
So of course, I can’t give the whole pitch here because stealing is a thing for some people 😒
But in short, as a sailor is made prisoner with his crew, Bom, his daughter, will try to find & free him. She will also make friends or ennemies on her journey.
I love animated movies, binge-watched all Disney, Pixar, and others 🎞
So I’m like sending a bottle in the ocean 🌊, hoping maybe someone will be interested in this story.
Thanks so much for reading!
Have a great time ☀️

CINEMA – « La Belle et la Bête » (2017)

bellebete

Bonjour, je vous préviens tout de suite, risque de spoilers si vous n’avez pas encore vu le film ! Je vais essayer de vous prévenir en modifiant la couleur du texte 😉

Disons que cet article est à mi-chemin entre une chronique et une analyse. Peut-être qu’on a l’impression que je ne suis pas tendre avec le film alors qu’en fait j’écris plus dans le souci de trouver des solutions, des alternatives qui auraient pu être utilisées. Visionnez-le avant de lire cet article, je ne voudrais pas vous enlever le côté féerique !

Belle est l’une de mes princesses Disney préférées ! Elle aime s’instruire, elle se fiche de ce qu’on pense d’elle, elle est courageuse, ne se laisse pas influencer, a de la compassion et elle veut mener sa vie comme elle l’entend (être libre). Il y a de quoi faire avec une telle personnalité, et c’est triste de voir qu’il y a eu aussi peu de personnages féminins de ce genre puisque dans la réalité, beaucoup de femmes et jeunes filles le sont également ! Et il y en a même encore plus qui l’ignorent, car la société ne nous encourage pas suffisamment à penser de cette manière.

Pour une petite note personnelle, je dois avouer que je m’identifiais pas mal à Belle pour le côté « fille bizarre qui ne s’intéresse pas aux mêmes choses que les autres enfants/petites filles ». Quand j’ai entendu la chanson pour la 1ère fois, je m’en souviens encore, c’était la première fois que je me sentais représentée quelque part. La Belle au bois dormant ou Blanche Neige avaient ce côté femme parfaite ou femme au foyer. On avait envie de suivre leurs histoires magiques, mais on ne se reconnaissait pas spécialement en elles. J’avais aussi aimé Ariel (encore une fille étrange qui collectionne des fourchettes qui plus est !), mais Belle cumulait pas mal de choses qu’on me reprochait.

Petite parenthèse : Et heureusement, depuis, on a enfin compris qu’il fallait arrêter de critiquer à tout-va sur le physique, la personnalité ou les deux. Au contraire, acceptons la différence 🙂

C’est dans ces moments-là qu’on voit à quel point c’est important de proposer des personnages diversifiés, pour que chacun.e puisse s’identifier au moins à un personnage à défaut de connaître d’autres personnes comme soi dans l’immédiat.

Pour le plaisir, et pour se remettre un peu dans l’ambiance, je vous mets la vidéo du dessin animé ici et celle du film !

Vous l’aurez compris, j’en attendais beaucoup de cette version live. Celle de Cendrillon était bien sympathique, elle avait rattrapé les « défauts » du dessin animé qui date de 1950, donc forcément, il fallait apporter une bonne dose de modernité aussi bien au niveau de l’histoire que des personnages. Par exemple, en nous présentant plus le prince charmant, en nous exposant ses intentions, en développant tout simplement le personnage, puisque dans le DA (dessin animé) on le voit à peine.

On a plutôt l’impression qu’elle tombe amoureuse d’un total inconnu, on ne pourrait pas vraiment le définir : quels sont ses défauts, qualités, ses passions ? Le mec aime danser, ok, et après ? 😀 Ce qui quelque part n’est pas complètement faux, puisque le mariage était moins une affaire d’amour par le passé, et plus un arrangement financier et/ou social. (Peut-être que j’écrirai un article sur ce film aussi).

Enfin bref, revenons-en à La Belle et la Bête. J’attendais le même genre d’amélioration quitte à s’éloigner du film d’animation. On peut dire que le film reste très proche de ce dernier dans la trame. Je vais donc commencer par les points positifs, d’après moi.

J’ai aimé le développement de certains passages comme ce que pensent les habitants du château. On éprouve encore plus d’empathie pour eux, on se représente mieux leur condition de prisonniers ; (spoiler alert) : l’intro où l’on découvre un peu le passé du prince, ou plus précisément, ce qu’il s’est passé le soir de la malédiction ; ce qui est arrivé à la mère de Belle. D’ailleurs, à ce moment-là, le fait que la Bête s’intéresse et cherche les indices avec elle aide à créer une complicité bienvenue entre eux. Sur ce coup-là, c’était réussi. Il y a aussi des clins d’oeil sympa à la communauté LGBT. Les acteurs ont été bien choisis et chantent très bien. Emma Watson est parfaite dans le rôle de Belle, Luke Evans en Gaston est vraiment très drôle dans ce rôle de macho narcissique. J’aime beaucoup Dan Stevens, mais je ne sais pas, je n’ai pas trop accroché pour le rôle de la Bête. Et puis pour tous les interprètes du personnel du château, on a la crème de la crème entre Ewan McGregor, Emma Thompson, Ian McKellen, Gugu Mbatha-Raw, etc. et mention spéciale à Audra McDonald, quelle voix ! Parfaite pour la cantatrice !

Les scènes de danse et chorégraphies sont bien réalisées également. Les décors et costumes sont splendides. Il n’y a rien à redire sur les qualités visuelle et sonore.

Là où ça pèche pour moi, c’est plutôt au niveau du scénario.
Dans l’ensemble, j’ai un peu eu cette impression de succession de chansons et le plus gros problème reste l’histoire d’amour.
On ne sent pas une vraie histoire naissante entre Belle et la Bête, et c’est là que j’aurais voulu que le film ne se loupe pas. Dans le DA, il y avait une ambiance particulière, on sentait le temps passer et l’histoire d’amour évoluer. Mais là, j’ai plutôt eu une impression d’instalove.

Parenthèse n°2 : Instalove – Au cas où vous ne connaîtriez pas cette expression, ça n’a rien à voir avec Instagram (quoique ?), c’est quand on s’emballe trop vite en amour, et ça, c’est rarement bon. C’est un trope (un thème ou un concept, par exemple la demoiselle en détresse est un trope) qui revient assez souvent malheureusement, car il est un peu dépassé. Ce n’est pas toujours bon de ressasser les vieux archétypes.

(Spoiler) : Et donc, contrairement au film, ce ne sont pas 2-3 blagues qui font que l’on tombe amoureux.se de quelqu’un en 5 jours (oui, le film se déroule en 5 jours le temps que les villageois viennent à la charge).
Et on sait peu sur ce que pense la Bête au final, (spoiler) : qu’est-ce qui le fait changer d’avis alors qu’il semble être resté le même depuis le soir de la malédiction ? De la même manière, comment peut-il changer en seulement 5 jours avec Belle alors qu’il lui parle à peine ?

Il faudrait que je revisionne le DA, pour voir dans les détails quelles scènes, quels dialogues ont fait qu’il s’adoucissait. Il me semble qu’il observait plus Belle, qu’il apprenait à la connaître indirectement en quelque sorte, et par la suite, c’est lui qui baissait sa garde, et elle après, en voyant qu’il devenait de moins en moins agressif et autoritaire. (Spoiler) : Dans le film, c’est un peu comme si ces passages avaient été coupés, ils se disputent, puis d’un coup il essaye de la faire rire quand ils sont à table.

Ca m’a paru trop rapide et facile. Après chacun.e voit les choses différemment, bien sûr !

Ce sont des subtilités scénaristiques que j’aurais voulu voir. Elles étaient plus présentes dans le DA. Peut-être qu’il aurait fallu s’éloigner de l’histoire à ces moments-là et trouver d’autres scènes pour créer une vraie intimité naissante entre eux. Même si après, ça se rattrape avec le point que j’ai mentionné plus haut en spoiler, par exemple : le fait qu’il l’aide dans sa quête personnelle. Mais c’est vraiment juste de tomber éperdument amoureux de quelqu’un parce qu’on vous a aidé une fois. Ca peut y contribuer bien sûr, mais c’est avec le temps, le soutien et en apprenant à se connaître l’un l’autre que viennent les sentiments les plus profonds.

En 1991, la sortie du DA, ça pouvait encore passer. Mais depuis, heureusement, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. L’amour, c’est plus complexe : on peut tomber amoureux de la mauvaise personne, celle avec qui on ne vivra pas heureux.se au quotidien même si on a eu des papillons dans le ventre en la voyant. Et ça, on ne peut pas le savoir si on ne connaît l’autre que depuis 3 jours ou juste avec un coup de foudre. Après, certain.es ont cette chance, je ne dis pas que ça n’existe pas 😉

Or, ça reste très très rare, et quand on sonde les personnes de notre entourage, ces couples sont bien minoritaires.
Ma conclusion : Le film a réussi son pari en restant proche de l’oeuvre, c’est un bon divertissement qui enchante et émerveille, mais si on creuse un peu plus, il aurait pu se dépasser en approfondissant la relation entre les personnages principaux.

CINEMA – « Belle » (2013)

belle_ver3_xlg

Coucou,


Aujourd’hui je voudrais vous parler d’un de mes films préférés ! On n’en entend pas beaucoup parler et c’est un crime 😮

Il est adapté d’une histoire vraie !


🎞 « Belle » (2013).


• SYNOPSIS •

En Angleterre, au XVIIIe siècle, Dido Elizabeth Belle, une métisse, fille illégitime d’un amiral de la Marine royale, est élevée par son grand-oncle aristocrate, lord Mansfield, et son épouse. Dido bénéficie de certains privilèges, mais la couleur de sa peau lui interdit de participer aux activités habituelles d’une jeune fille de son rang. Elle s’éprend bientôt d’un jeune avocat qui rêve de changer le monde. Tous deux vont amener lord Mansfield, le Président de la Haute Cour d’Angleterre, à mettre fin à l’esclavage dans son pays…


🎥 En plus, il a été réalisé par une femme : Amma Asante (qui a depuis réalisé A United Kingdom et travaille sur un nouveau film) 😎
📝 Et écrit par une femme : Misan Sagay (qui travaille sur une nouvelle série avec Idris Elba et Freida Pinto) 💪


Les acteurs sont très bons, les images parfaites, les décors somptueux, les costumes magnifiques 😍


Un petit côté Jane Austen en fac de droit 😉


Enfin voilà, si vous cherchez un vrai beau film qui vous fait passer par plein d’émotions et vous apprend des choses, foncez 👌


(Il est tout public, pas de scènes violentes ou gores).


Et pour les fans d’Harry Potter vous retrouverez Tom Felton 😄


Avez-vous vu ce film ? Qu’en avez-vous pensé ? 😊

🇬🇧 I’m afraid there’s not enough characters left to translate everything 😅


« Belle » (2013) is a great movie directed and written by women, watch it!!!